Je suis revenu chez moi à Angers. Un voyage qui sera  gravé dans ma mémoire pour avoir été miraculeux et une fin en cauchemar qui maintenant force à sourire.

Je suis arrivé à Madrid sans problème et suis allé en Métro chez Alberto mon hébergeur dans le nord de Madrid. Un garçon de 30 ans super sympa. Je me sentais chez moi. Tout son appartement était à ma disposition.

En fin d’après-midi je suis allé chez Margarita. Le miracle..retrouvée 55 ans après notre dernière lettre.
Après 55 ans j’ai réalisé une promesse que je m’étais faite : Aller voir Margarita dès que j’irai à Madrid. J’avais gardé dans ma mémoire son adresse de l’époque, ce qui m’a permis de me faire reconnaître.
Et enfin pour la première fois nous avons pu nous embrasser. Nous avons parlé comme si nous nous étions toujours connus, notre vie et tout et tout. Je suis resté plus de deux heures. Le lendemain elle partait à Séville pour l’anniversaire de son 3ème Ex Mari. Je vais retourner dès que possible à Madrid, en plus j’ai beaucoup apprécié cette ville.

J’y suis resté 4 jours. Je me suis promené dans beaucoup de lieux. Quand je retournerai je visiterai « El Prado » qui est donné comme un des plus grands musées. Les madrilènes sont très accueillants même dans les lieux touristiques comme la plaza « La Puerta del Sol » ou la « Plaza Mayor » que je n’arrivaient pas à quitter , c’est tellement agréable d’y être, il y a toujours de l’animation. J’ai aussi déambulé, sur les conseils d’Alberto, sur la Gran Via une avenue de type Champs Elysées.

Et puis j’ai dû partir à Barcelone. J’y suis allé en train OUIGO. À mon arrivée il pleuvait, une pluie très forte. L’appartement était à 10/15 mn à pied de la gare en 3 minutes j’étais trempé et j’ai voulu prendre un taxi, le chauffeur a refusé car mon sac était mouillé… J’étais dans l’ambiance générale de Barcelone. Je suis donc allé en métro.

Oui Barcelone, le quartier « GOTÌC » est très beau, les édifices, bâtiments, rues c’est très typiques. Mais alors les barcelonnais ne voient que la carte bancaire, à ce moment ils ont le sourire et sont aimables sinon, les touristes les gênent. Il parait que c’est une caractéristique des CATALANS.

Cependant il m’a été agréable de me promener et de pouvoir déjeuner dans un resto sur la plage au soleil après m’être assis à deux restos sans être servi.

Et puis le retour… un scénario original…

J’ai pris un bus FLIXBUS qui devait m’enmener à Paris. Nous avons quitté Barcelone vers 20h10, vers 21H il y avait un arrêt pour diner mais 20 mn… Donc aucun des passagers n’a diné. On est reparti, heureusement que j’avais ma batterie de secours pour pouvoir regarder un film car les prises USB et 220 V étaient inopérantes.

Vers 5H, le bus s’est arrêté à Clermont-Ferrand pour décharger et charger des passagers. Une bonne dizaine de personnes est sortie pour fumer et se délasser les jambes, j’ai fait de même pour mes besoins naturels.

Quand je suis revenu les gens remontaient dans le bus et j’ai suivi. La porte s’est refermée derrière moi.

Je suis allé à ma place et là surprise l’ensemble de mes affaires avait disparu, sac avec les caméras, blouson, smartphone…plus rien. Une panique complète… Je vais voir les chauffeurs je leur parle en espagnol mais ils ne comprennent pas… Le bus roule. Ils finissent par arrêter et on descend avec l’un des chauffeurs. On discute, il me dit de venir de Bordeaux, il parle français et je m’aperçois que je ne suis pas dans mon bus. Je suis dans un bus BLABLACAR.

Le chauffeur me confirme que le FLIXBUS est devant nous. Il m’invite à monter et à aller à Lyon Perrache pour récupérer mon bus.

Mon bus ne passait pas par Lyon Perrache, peu importe je vais pour prendre un train pour Paris.

A Lyon Perrache, il n’y a pas de guichet. Je vais donc prendre sur une machine et impossible de faire jouer ma carte senior. Je prends donc un billet, 84.20 Euros pour le prochain train… La machine valide mon paiement et ne me distribue pas de billet. Elle me l’envoie par mel.

Re-panique….Je vais à une autre machine et là j’ai un billet, qui d’ailleurs est le même avec la même référence mais j’ai payé une deuxième fois. Mais j’ai le billet alors que le train est parti.

Des employés arrivent, j’explique, ils m’autorisent à prendre le train qui est à quai et qui va à Lyon Part-Dieu. Ce train va à Paris, alors je vais voir le chef de train qui m’invite à prendre place dans le train et ne me fait rien payer. Je sais que je vais arriver à Paris avant le Bus.

Paris, la gare de Bercy où arrivent les bus est toute proche de la gare de Lyon, mais je connais et ce n’est pas simple. Alors je décide de prendre un taxi, le premier refuse, la course n’étant pas intéressante. Le deuxième beaucoup plus sympa m’emmène.

Gare de Bercy, un chauffeur me conseil d’aller au guichet demander… au moins 1h de queue… Donc pour moi c’est impossible, je dois savoir quand le bus arrivera ou s’il est arrivé. Finalement je retrouve le chauffeur qui m’a conseillé et m’aide, interpelle un conseillé qui possède les infos, Ce jeune part et revient avec un billet pour Angers, mon numéro de bus et me confirme qu’il n’est pas arrivé. Je l’attends maintenant avec deux chauffeurs, le deuxième est venu nous rejoindre et sera le chauffeur pour Angers.

Le bus arrive, je monte dès que la porte s’ouvre, je retrouve ma voisine, mes voisins albanais et toutes mes affaires sauf le smartphone. Je leur demande et me disent l’avoir remis aux chauffeurs ne me voyant plus. J’en avais les larmes aux yeux.

Je récupère tout. Les deux chauffeurs me disent avoir beaucoup de chance. Je le pense.

Le cauchemar est fini, non ce n’est pas inventé, je l’ai vécu.

Ensuite arrivé à Angers, je retrouve Gwenn et mon chez moi.

Moi qui veux aller en Egypte par mes propres moyens…Je ne suis pas rendu !